Le 8 mars 1917, une centaine de femmes des usines textiles de Petrograd décident de se mettre en grève. Rapidement, environ 200 000 ouvriers – menés par les femmes – ont défilé dans les rues. Cette grève a déclenché une cascade de protestations qui a finalement brisé l’État tsariste et inauguré la révolution russe. En 1920, la dirigeante bolchevique Alexandra Kollontai a écrit que les femmes de la République soviétique avaient des droits et le droit de vote, mais que « la vie elle-même n’a pas absolument changé ».